Méditation : Nourrir son âme


Je vous propose aujourd’hui une invitation à explorer le besoin d’être

nourri dans son corps, mais également dans son âme, dans son cœur, dans son esprit, dans sa pensée, dans son intellect.

Parfois en ressentant un vide affectif, une surdose de stress, nous nous jetons sur des aliments pour l’apaiser alors que véritablement, c’est d’une autre nourriture dont nous avons besoin (s’en rendre compte est déjà un grand pas !)

Ce sujet de méditation nous permet de mettre en lumière ces différentes nourritures et de les valider pour ne pas compenser.

La méditation crée une bonne ambiance intérieur et à l’extérieur.

Il s’agit simplement de s’assoir et se poser quelque minute ou plus, faire même une marche consciente et d’être à l’écoute de nos ressentis, de transcender le corps afin de se nourrir, car il n’y a pas que le corps qui ressens ce besoin, mais c’est à travers lui se manifestent nos différents appétits que nous devrons distinguer et satisfaire. En effet, d’autres dimensions ressentent aussi le besoin d’être nourris.

Cette période de « pause forcée » est une belle occasion pour prendre le temps de reconnaître ce qui nous nourrit autrement : affectivement, intellectuellement, spirituellement :

  • Reconnaître nos activités quotidiennes qui nous nourrissent,

  • Reconnaître nos activités extraordinaires qui nous nourrissent

  • Reconnaître les relations nourrissantes

  • Reconnaître les expériences du passé qui nous ont nourrit et servent de référence actuellement.

  • Reconnaître les acquis qui nous nourrissent

  • Reconnaître les projets qui nous motivent et nourrissent notre présent

  • Reconnaître les lectures, auteurs, profs qui nous nourrissent.

  • Reconnaître le fait d’être nourrit par notre être lors de moment d’intimité, d’isolement, de solitude…

Pratique :

1. Chaque jour, accordez-vous du temps pour prendre rendez-vous avec vous m’aime.

Dès le matin, posez-vous les questions suivantes afin de mieux vous connaître, calmer votre mental, sentir la clarté qui émerge du silence et gagner en confiance en vos perceptions, ressentis…

« Comment vais-je me nourrir aujourd’hui ? »

« En dehors des aliments que je vais ingérer, de quelle nourriture vais-je me nourrir aujourd’hui ? »

Quand vous reconnaissez ce qui vous nourrit, soit en l’évoquant ou dans l’instant présent, il suffit simplement de respirer profondément et d’accueillir toutes les sensations agréables que ce besoin, cette « nourriture révélée » vous procure.

Remplissez-vous de toute ces énergies positives, en vous visualisant nourrit, engrammez tout ce positif avec l’aide de votre respiration dans tout votre corps, jusqu’à la plus petite de vos cellule, dans tout votre mental, dans tout votre Être.

2. En fin de journée, validez avec gratitude, le sentiment d’être satisfait, rempli, nourrit, même peut être joyeux.

Utiliser également votre respiration pour vous remplir de tout cette gratitude, cette bienveillance, cet Amour.

Je vous propose à présent quelques pistes, idées, habitudes saines ou rituels que chacun peut mettre en place pour trouver son équilibre et se reconnecter à soi-même.

Idées de rituels et d'habitudes

1. Laissez le temps à votre corps de revenir ici et maintenant et ne le brusquez surtout pas. Ouvrez les yeux en douceur.

2. Prenez l’habitude de vous protéger dès le réveil et vous ancrer avant même de poser un pied par terre, par la visualisation et la parole.Si vous utilisez un réveil, évitez les alarmes stridentes ou stressantes. Pensez à de douces mélodies pour commencer votre journée de façon zen

3. Tout comme votre chat ou votre chien. Parfois amusez-vous ensemble à faire les mêmes étirements, un instant de complicité de rire et de joie garantie dès le début de la journée !

Vous pouvez aussi le faire avec vos enfants surtout si ils sont en bas âge, en installant un petit rituel de yoga. Complicité assurée !

4. Buvez un verre d’eau et prenez votre douche. Sachez que les deux nettoient et ancrent.

5. Pratiquez l’ auto-massage "DO-IN"

6. Pressez-vous un jus de citron dans de l’eau tiède, cela a de nombreuses vertus notamment au niveau du foie qui peut être chargé à cette période. 7. Lorsque vous mangez, prenez le temps également, nourrissez- vous en conscience, essayez de respecter ce que ressent votre corps en lui apportant les bonnes énergies.

8. Avec vos animaux domestiques, jouez avec eux et profitez-en pour marcher en conscience.

9. Aérez-vous et prenez un bain de soleil quand il est là.

10. Enracinez-vous en marchant, soyez dans là, présent dans tout ce que vous faites quotidiennement

11. Nettoyez votre corps et votre domicile avec de la sauge blanche si vous en avez ou autres encens, huiles essentielles avec des affirmations positives, des visualisations et des prières, des mantras... Tout ce qui peut vous faire du bien et vous renforcer intérieurement.

12. Faites des exercices d’ancrage et de recentrage verticale et de circulation de l'énergie.

13. Méditez chez vous, tout comme au milieu de la nature, si vous en avez l'occasion lors d'une promenade en conscience.

14. Ouvrez les fenêtres et renouvelez l'air de votre habitat tout en y laissant entrer la lumière.

15. Recentrez- vous dans le cœur le plus souvent possible pour accueillir les énergies positives.

16. Remerciez toujours, soyez en permanence dans la gratitude.

17. Mettez-vous en mode "réceptif", écoutez-vous, vos ressentis.

Vous avez toutes les réponses en vous.

Notez vos ressentis et les réponses, faites confiance à votre petite voix intérieure, écoutes vos intuitions et l'inspiration viendra. 18. Faites taire votre mental. Votre cerveau doit être au service de votre cœur et non pas l’inverse. Si les pensées affluent, utilisez votre respiration pour vous recentrer et calmer ce mental trop actif. 19. Émettez des intentions, des pensées et des paroles positives.

Au cas où ce ne serait pas positif ou agréable, accueillez et transmutez. Effacez et chassez toutes pensées qui ne soient pas Compassion ou Amour, que ce soit vis-à-vis de vous-même ou des autres. 20. Faites des exercices de respiration de méditation, de visualisations et affirmations positives, bougez votre corps également.

La respiration est importante. Beaucoup de personne sont stressées car elles oublient de respirer. 21. Prenez des bains avec du 3 pincées de sel de Guérande et faites un nettoyage conscient 22. Connectez-vous le plus possible à mère nature, aux arbres, à la vie... 23. Souriez ! C’est bon pour votre cerveau. 24. Dorlotez-vous, riez le plus souvent possible et entourez-vous de personnes bienveillantes. 25. Appréciez également le silence et prenez vraiment du temps seul, dans la solitude. Quitte à vous isoler pour être avec vous-même, c’est la base de tout. 26. Écoutez de la musique relaxante ou entrainante selon votre humeur, soyez à l'écoute encore une fois de ce qui vivre en vous. 27. Lisez un bon livre, profitez de cette période pour vous cultiver.

28. Libérer votre créativité, c'est le moment pour vous découvrir de nouveaux talents!

29. Dormez suffisamment.

Cette liste est non exhaustive, sachez que tout le monde peux le faire à son rythme . A chacun de s'approprier ce qui fait écho en lui et d'installer le rituel positif qui lui convient.

Ce qui prend 45 minutes à 1h au début, peut prendre 10 minutes par la suite. Tout est une question d’intention et d’entrainement.

Quand nous le voulons, tout est toujours possible. C’est une question d’organisation.

Enfin, Utilisez votre mental pour vous servir, servir vote cœur et votre âme et non pour vous bloquer. Il doit vous SERVIR et non vous desservir. Arrêtez de prêter attention à vote mental quand il vous bloque et crée une forme d’auto sabotage. Libérez-vous car c'est possible !

Recentrez vous sur votre corps, écoutez le vraiment, soyez attentifs à votre respiration. Écoutez votre cœur, car lui il sait ce qui est bon pour vous.

Votre âme vous remerciera , tout deviendra plus fluide pour vous et la vie vous récompensera.

Pour finir , je souhaite partager avec vous ce très beau texte issu du Livre rouge de Carl Gustav Jung qui vous aidera peut-être à mieux vivre cette période de confinement en vous recentrant sur vous m’aime.

" Capitaine, le matelot est inquiet très agité par la quarantaine qu'ils nous ont imposés au port. Vous pouvez lui parler ?"

" Qu’est-ce qui vous tracasse ? Vous n'avez pas assez de nourriture ? Ne dormez pas assez ?"

"Ce n’est pas ça, capitaine, je ne supporte pas de ne pas pouvoir descendre au sol, de ne pas pouvoir embrasser mes proches".

" Et s'ils vous faisaient descendre et que vous étiez contagieux, vous supporteriez la faute d'infecter quelqu'un qui ne peut pas supporter la maladie ?"

" Je ne me le pardonnerais jamais, même s'ils ont inventé cette peste !" " Peut-être, mais si ce n'est pas le cas ?"

"J ' ai compris ce que vous voulez dire, mais je me sens privé de la liberté, capitaine, ils m’ont privé de quelque chose".

" Et de quoi avez-vous été privé ?"

" J’aurais dû attendre plus de vingt jours sur le bateau. Ça fait des mois que j'attends de d’entrer au port et de profiter d'un peu de printemps au sol. Il y a eu une épidémie. Port April nous a interdit de descendre.

Les premiers jours ont été durs. Je me sentais comme vous. Puis j'ai commencé à répondre à ces impositions en n'utilisant pas la logique. Je savais qu'après quelques jours de comportement, on crée une habitude, et au lieu de me plaindre et d'en créer des terribles, j'ai commencé à agir différemment des autres.

J’ai commencé avec la nourriture. Je me suis mis à manger la moitié de ce que je mangeais normalement, puis j'ai commencé à sélectionner des aliments plus facilement digérables qui ne surcharge pas mon corps.

L ' étape suivante fut de combiner cela une épuration de pensées malsaines, d'en avoir de plus en plus élevées et nobles. Je me suis mis de lire au moins une page par jour d'un livre sur un sujet que je ne connaissais pas.

J ' ai décidé de faire des exercices physiques sur le pont à l'aube. Un vieil Indien m'a dit, des années plus tôt, que le corps se renforçait en retenant sa respiration. J’ai décidé de faire de profondes respirations chaque matin. Je pense que mes poumons n'ont jamais atteint une telle force.

Le soir, c'était l'heure des prières, l'heure de remercier.

Toujours l'Indien m'a conseillé, des années plus tôt, de prendre l'habitude d'imaginer de la lumière entrer à l'intérieur et de me rendre plus fort.

Au lieu de penser à tout ce que je ne pouvais pas faire, j'ai pensé à ce que je ferais une fois descendu. Je voyais les scènes tous les jours, je les vivais intensément et je profitais de l'attente. Tout ce que vous pouvez avoir tout de suite n'est jamais intéressant.

L’attente sert à sublimer le désir, à le rendre plus puissant. Je me suis privé d'aliments succulents, beaucoup de bouteilles de rhum, de jurons et de jurons à énumérer devant le reste de l'équipage. Je m'étais privé de jouer aux cartes, de dormir beaucoup, de me faire plaisir, de ne penser qu'à ce qu'ils me privaient ".

" Comment ça s'est terminé, capitaine ?"

" J’ai pris toutes ces nouvelles habitudes, mon garçon. Ils m'ont fait descendre après bien plus de temps que prévu ".

" Ils vous ont aussi privé du printemps ?"

"Oui, cette année-là, ils m’ont privé du printemps, et de bien d’autres choses, mais j’étais fleuri quand même, j’avais apporté le printemps à l’intérieur, et personne ne pouvait plus me le voler".

A vous de jouer... comment nourrissez-vous votre âme ?

Si vous le souhaitez, venez partagez avec moi, vos expériences, vos difficultés à mettre en place votre rituel. Je serai heureuse de recevoir vos commentaires et de vous donner des conseils si nécessaire.

Prenez soin de vous et à très vite !

Avec tout mon Amour et ma Gratitude ! ​

Alexandra

Posts à l'affiche
Posts
Archives
Rechercher par Tags

Alexandra Lainé

Sophrologue formatrice

Blagnac 31

certifiée RNCP

Activité Libérale

Prenez soin de votre santé !

Je ne donne ni diagnostic, ni prescription médicamenteuse.

La pratique de la sophrologie ne remplacent pas votre médecin.

Consultations

sur rendez-vous
06.77.52.66.86

Plan du site

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
hm_horizontal_signature_q.jpg
imct.png
site_logo.png

 2014 Alexandra Lainé

 Mentions légales -  Tous droits réservés - Sophrologue à Blagnac 31700 - Toulouse 31000 - Région toulousaine - Midi-Pyrénées 31

Happy Sophro: 8 bis impasse Ginestet 31700 Blagnac - contact@happysophro.com - http//: happysophro.com

SIRET 81972830400026